Acheter son premier sac de luxe : le guide

   

     Comme vous l’avez surement remarqué, j’ai été absente ces deux dernières semaines. J’étais censée déménager à New York pour 6 mois à partir de juillet et j’ai passé ces derniers jours à prévoir le moindre détail. Tout était prêt. J’aurais travaillé sur le blog le matin, visité la ville l’après midi, et je serai partie en weekend sur le reste de la Côte Est de temps en temps. Il me restait plus qu’à aller à l’ambassade pour faire valider ma demande de VISA. Malheureusement, l’immigration américaine a décidé que je ne pourrai pas l’avoir. « Je ne suis pas convaincu », m’a dit le monsieur. Autant dire que mon monde s’est écroulé pendant quelques secondes. 

    J’ai économisé pendant des mois pour ce voyage. En voyant les choses du bon côté, il me restait une certaine somme d’argent sur mon compte pour en faire ce que je veux. J’y ai vu l’opportunité de me réconforter un peu et d’investir dans une pièce que je voulais depuis longtemps : le sac de mes rêves. Voici quelques astuces pour réussir l’achat de son premier sac de luxe. 

 

 

1. Choisissez le sac de vos rêves selon vos besoins 

    Comme c’est quand même un achat conséquent, vous voulez être sur de le porter autant que possible. Je veux dire, vous allez dépenser une grosse somme d’argent, autant la rentabiliser, non ? À mon humble avis, vous devriez opter pour un modèle que vous pourrez porter tous les jours. Identifiez vos besoins. Quelle couleur pourra aller avec quasiment toutes vos tenues ? Qu’avez vous besoin de transporter ? Et quel est votre budget ? Désolée, mais OUI, il faut définir un budget. Soyez sympa avec votre banquier. 

    J’avais le sac de mes rêves en tête depuis un certain moment, quelques années mêmes. J’ai choisi un Balenciaga City, de taille moyenne et en noir. Je voulais un sac que je puisse porter autant au creux du coude qu’en bandoulière, qui ne soit pas trop petit mais assez gros pour transporter tout mon bazar, et surtout NOIR. J’ai une addiction sans pareil pour le noir. Le sac était pile dans mon budget. Autant, je rêve d’un sac Chanel, autant il était impensable que je dépense 5 000€ pour un sac à main. Du moins, pas maintenant. 

 

2. Payez attention aux détails 

    Pouvez-vous le fermer avec une fermeture éclair ? Croyez moi, vous ne voulez pas qu’une main malveillante passe sa main dans votre précieux pendant que vous ne prêtez pas attention. Y a t il des poches à l’intérieur ? Certes, notre sac est un foutoir, mais un foutoir organisé. De quelle matière est-il fait ? Soyons réalistes, vous allez dépenser une petite fortune. Vous voulez que ce sac dure toute la vie, et peut-être même le donner en héritage à votre progéniture. Optez pour un cuir résistant, ou une alternative tout aussi solide si vous êtes vegan (le polyuréthane c’est —-

    J’ai commencé à travailler quand j’avais 16 ans. Je me souviens encore comment j’ai dépensé mon premier salaire. J’ai sagement économisé chaque centime et attendu Noël pour me ruer dans la boutique Louis Vuitton la plus proche et m’offrir un Speedy. L’erreur de débutant. Ne vous méprenez pas, j’adorais mon Speedy. Mais il n’avait pas de poches à l’intérieur, c’était le parcours du combattant pour trouver quelque chose dedans. J’ai aussi dépensé un salaire d’étudiante entier dans un sac en toile enduite (car les Speedy sont faits de coton et de PVC, et pas de cuir comme on a tendance à le croire) qui s’est déchiré au fil du temps. Quand je suis partie chez Louis Vuitton pour le faire réparer, naïve que je suis, ils m’ont dit qu’ils n’y avait aucune solution. Puisse-t-il reposer en paix au paradis des sacs. 

 

3. Allez l’essayer, encore et encore

    Le shopping de luxe, si vous n’êtes pas millionnaire, ne devrait jamais être compulsif. Rêvez votre sac. Allez à la boutique et essayez le, encore et encore. Sentez la joie vous envahir quand vous l’avez au bras. Si vous sentez la moindre hésitation, ne l’achetez pas. Vous devez être sur de votre achat. Si vous vous sentez hésitant(e), nombreuses sont les chances pour que vous ne le portiez jamais ou pire, regrettiez votre achat. Donnez vous un temps de reflexion. 

 

4. Économisez 

    Vous pouvez rêver de ce sac et aller l’essayer même quand vous n’avez pas un kopeck. Une fois que vous avez payé tout ce que vous avez à payer pour le mois, mis de l’argent de côté sur un compte pour les situations d’urgence (vous savez, ce compte « oh merde », comme quand votre machine à laver rend l’âme), mettez de l’argent de côté sur un compte pour vous faire plaisir et… acheter votre sac. Pour être honnête, le sentiment une fois qu’on l’a est encore meilleur si on a économisé et voulu l’objet de nos fantasmes depuis longtemps. 

 

5. Faites vous plaisir !

   Vous le méritez.

 

 

 

Inspiration : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *