J’ai demandé à un DRH comment décrocher un job dans la mode

    Monsieur B. est directeur des ressources humaines depuis plus de 30 ans maintenant. Après être passé dans de grands groupes de luxe, il travaille aujourd’hui pour une prestigieuse maison de mode. Et Monsieur B. est passionné par son métier. Tellement passionné qu’il transmet son savoir au sein de grandes écoles de mode parisiennes. C’est d’ailleurs à l’école que je l’ai rencontré, j’ai eu la chance de l’avoir comme professeur. Quand j’ai pensé à écrire cet article, il me fallait l’avis d’un vrai recruteur. C’était évident pour moi qu’il me fallait le sien. L’article s’est donc transformé en une interview, où il vous livre tous les secrets pour décrocher THE JOB dans la mode. 

 

Quel est le parcours scolaire idéal pour réussir à décrocher un stage ou un premier emploi dans le milieu de la mode ? 

        Il n’y en a pas ! Tout dépend du métier sur lequel on se positionne. Il y a des formations de type généralistes : écoles de commerces traditionnelles ou parcours universitaire. Il est tout à fait possible pour les étudiants issus de formations généralistes de rentrer dans les métiers « business » de la mode. Pour les carrières nécessitant une expertise métier (comptable, juriste, ressources humaines), il n’est pas nécessaire de passer par une école de mode. 

      Sur un certains nombres de métiers de la mode, et notamment se rapprochant de la production, il nécessite une connaissance technique (des matières, des coupes, des produits), il est préférable d’avoir une formation initiale ou en complément d’une formation généraliste (master, MBA) tourné sur le secteur de la mode. Ce n’est pas que les autres n’y arriveront pas ! Ils mettront juste plus de temps. L’entreprise cherche évidemment quelqu’un d’opérationnel rapidement. 

 

C’est vraiment pénalisant de ne pas avoir de parcours « mode » ? 

         Rien n’est pénalisant. Dans le domaine des ressources humaines, il n’y a pas de règle qui dit qu’il faut sortir de telle ou telle formation (et bien heureusement !). À travers des stages, la personne qui a une formation très généraliste peut apprendre beaucoup du secteur d’activité, ce qui va lui permettre d’être rapidement opérationnel quand il cherchera un travail à la fin de ses études. Il n’y a pas de barrières mais c’est beaucoup plus simple quand on a une formation mode. L’entreprise a de plus en plus besoin de gens experts. Cette expertise s’acquiert le plus tôt possible et prend du temps ! La culture générale, le fait d’être passionné, de lire, de regarder, et d’apprendre par soi même peut permettre largement de compléter un certain nombre de connaissances. 

 

Quelles sont les erreurs de candidatures à éviter, celles que les recruteurs ne veulent plus voir ? 

        Parce que nous sommes dans l’industrie de la mode, les candidats tendent à rajouter de l’esthétisme sur le CV, ce qui le rend parfois illisible. Ce n’est pas l’objectif du CV. Le CV doit rester simple, lisible, facile à comprendre. C’est votre pièce d’identité professionnelle. Quand on le lit, on doit savoir qui est la personne, quel est son parcours, etc. La photo n’est pas obligatoire. Elle est conseillée lors des métiers de représentation (attaché de presse, vendeur). Une photo doit rester sobre, simple (pas de photo de vacances, pas la photo triste carte d’identité, ni une qui date de 10 ans !). Il n’y a pas de CV parfait. Pas la peine de tricher non plus, ça se découvre très facilement ! 

     Mais le vrai problème n’est pas tant le CV, ce sont les candidats qui nous envoient des candidatures sans préciser quel type de poste ils recherchent. Ils postulent pour « où il y a de la place », mais ce n’est pas la même chose de postuler pour être vendeur ou auprès de la direction marketing. Définissez d’abord ce que vous voulez faire ! Vous ne partez pas en vacances, en chargeant la voiture, en démarrant et en tournant indéfiniment sur le périph’ sans savoir si vous allez au ski ou au bord de la mer (rires)

          Attention à relire votre lettre de motivation. Même si elle a tendance à disparaitre avec les nouveaux réseaux professionnels (LinkedIn, FashionJobs, …) faites attention à son contenu, ou au contenu du mail de candidature (qui fait maintenant office de lettre de motivation). 

La chose la plus importante, mon principal conseil, c’est le savoir-être. On veut recruter quelqu’un de sympa ! Si la personne « tire la gueule », elle a beau sortir de Harvard ou Polytechnique, je n’ai pas envie de travailler avec elle. Soyez détendus, montrez qui vous êtes, et transmettez le fait que vous êtes quelqu’un de positif et sympathique ! 

 

Comment faire la différence en entretien ? 

     Ne pas stresser, vous ne jouez pas votre vie ! Montrez qui vous êtes. Encore une fois, le plus important des conseils : soyez sympathique, ouvert, jovial, positif, agréable ! Ayez le sourire. Les sourires attirent les sourires. On a beaucoup moins envie d’embaucher quelqu’un qui ne sourit pas. Il n’y a pas vraiment de choses « à faire » mais plutôt « à ne pas faire » : on fait attention à sa posture, on se tient bien. 

       À l’inverse, le candidat, dans le cadre de l’entretien de recrutement doit se poser la question s’il a envie de travailler avec le recruteur. L’entretien, on a tendance à l’oublier, est mutuel ! Ce n’est pas l’entreprise qui détient le pouvoir absolu.

 

Vu qu’on est dans la mode, peut-on se permettre d’avoir une tenue « fashion » à un entretien d’embauche ? 

Globalement oui, mais sensiblement. Il ne faut pas prendre de risque. Le mieux, pour éviter tout risque, est de rester dans le classique « noir et blanc », quitte à se permettre des accessoires. On évite les tenues sportswear. Il est conseillé d’adapter la tenue à l’entreprise pour laquelle on postule. Évitez d’arborer un t-shirt Chanel si vous postulez pour Saint Laurent (rires). C’est du bon sens ! En revanche, si vous portez un accessoire de la marque pour laquelle vous postulez, ça sera agréablement remarqué. 

 


Un grand merci à Monsieur B. pour le temps qu’il m’a accordé, ainsi que pour ses précieux conseils. 

SOURIEZ ! Maintenant vous êtes prêts à décrocher le job de vos rêves !

3 Commentaires

  1. 2 mars 2018 / 16 h 19 min

    Très intéressant ton article, étant actuellement en école mode, il correspond tout à fait à ce que nos professeurs nous disent. Tu l’explique très bien en tout cas!
    Bises

    Justine
    http://lemagdejustine.com

  2. 13 mars 2018 / 21 h 56 min

    I like what you guys are up too. Such clever work and exposure!

    Keep up the excellent works guys I’ve included you guys to our blogroll. https://klout.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *